FÊTER QUAND LE COEUR N\'Y EST PAS
#1
Le Temps des Fêtes est, pour la plupart des gens, un temps de réjouissances à passer en famille. Parce que la vie continue, notre entourage, qui souffre de nous voir souffrir, nous incite grandement à sortir afin de nous changer les idées. Mais quand la mort vient de nous enlever l'un des nôtres, il est difficile de célébrer quoi que ce soit. Fêter sans l'être cher qui nous a quittés... est-ce vraiment possible ? Comment vous y prenez-vous pour réserver une place aux personnes décédées en ce temps de festivités, tout en étant présent à ceux qui restent ?
#2
de mon côté je continue à faire mon sapin et à décorer la maison, pour rendre hommage à mes étoiles car on a partagé tant et tant de merveilleux moments à Noël ensembles...que, c'est pour eux finalement et ça me fait plaisir de le faire même si il y a de la tristesse aussi...parce que la vie doit continuer malgré tout.
et on passe ces temps de fin d'année avec ceux qui nous comprennent et surtout qui ne passe pas leur temps à juger sur nos façon de faire en matière de deuil! avec ma famille proche, avec des amis vrais, généreux, avec qui on a partagé nos joies et nos peines...

pleins de douces pensées pour toutes celles et ceux qui sont dans la peine
Double Coeur Double Coeur Double Coeur Double Coeur Double Coeur
#3
Ma mère étant décédée un 31 octobre, soit 2 mois avant Noël, ce premier Noël sans elle a été triste mais, pour elle, c'était une célébration très importante.Alors, le premier Noël,on s'est réuni et on a fêté quand même en famille ( nous sommes nombreux). Ce n'était pas très gai, mais, le fait d'être ensemble et de savoir qu'elle aurait voulu qu'on fête ensemble, même sans elle, nous a aidés à passer à travers. Puis, les années se sont écoulées et on ne fête presque plus Noël tous ensemble. Le dernier Noël où nous étions plusieurs a été le dernier Noël où papa était parmi nous. Ce fut une belle fête.Pour le premier Noël après le suicide de Yves, j'ai refait le sapin et mon petit village en pleurant car je me souvenais très bien, que j'avais tout rangé avec lui l'année précédente et qu'on avait eu beaucoup de plaisir à décore rla maison ensemble. Mais j'ai toujours pensé que la vie doit continuer malgré la peine, malgré la douleur.Donc, pour moi,on ne doit pas s'empêcher de souligner Noël même si plusieurs n'y sont plus. D'ailleurs, on sent leur présence quelquefois.Même si on pleure, si c'est difficile, on se sent mieux que de rester seul et isolé. Évidemment, certaines personnes préfèrent vivre leur douleur autrement et ne pas fêter, car elles ont fait ce choix et je le respecte. Encore là, tout est tellement particulier à chacun, à la façon dont ils le vivent.On doit faire selon son Coeur Battant .Doux Noël et paix et sérénité malgré tout.
Etoile Scintillante Cloche Noel Etoile Scintillante Etoile Scintillante Cloche Noel Etoile Scintillante Cloche Noel Etoile Scintillante Cloche Noel Etoile Scintillante Cloche Noel Cloche Noel
#4
Pour résumer ...
Oui ces fêtes sont véritablement des épreuves pour nous tous !
C'est vraiment une période où nous transpirons la sensibilité !
Il y a toutes celles et ceux, qui n'auront pas le choix, car ils n'auront pas ce luxe de pouvoir rester seul avec soi même, car il faut bien, pour ses enfants (qui restent) continuer à faire de ce jour une fête.
Et puis toutes celles et ceux, qui n'ayant pas le choix non plus, vont se retrouver seuls, car les amis, la famille pensent qu'il serait déplacé de leur rendre visite, en ces jours particulièrement difficiles.
Le premier noël sans lui, à été très difficile. Difficile de rendre un aspect festif pour les enfants, alors que personne d'autre ne vient pour vous entourer... Bouffé par la souffrance et le chagrin, et personne pour t'aider à reprendre le dessus.
Cette année on a invité la famille, 15 personnes viendront chez nous pour Noël. J’appréhende un peu c'est vrai, mais cette année, on va essayé de pas se retrouver tous les 4 enfermés dans la douleur, et qui sait, je trouverai peut être un moment où je pourrais m'isoler et pleurer un peu en m'adressant à notre ange. Je serais tranquillisé car il y aura du monde autour des deux petits pour les laisser dans la fête.
De l'émotion, du désespoir, de la nostalgie, qui prennent un poids particulièrement pesant surtout dans cette période de fête, où tant de vibrations positives se font sentir...
Je vous souhaite beaucoup de courage, pour passer cette période où nous avons tous le coeur à fleur de peau, et les larmes au bord des paupières.
Bon courage pour ces fêtes, et quelles se passent pour vous de la meilleure façon qu'il soit !
Baisers à nos anges !
Amicalement
Michel Etoile Scintillante
#5
Bonsoir
Etant aide à domicile, j'ai demandé à travailler le week end de Noël, je serai donc chez un patient de 50 ans (AVC) et une mamie de 82 ans (abandonnée par sa famille et vivant dans un taudis). Je sais que devant eux, je vais leur 'sourire' leur parler, m'occuper deux tout en ayant une pensée omniprésente pour mon mari. Ils n'ont que nous et les infirmier (es) comme interlocuteurs vers le monde extérieur. Même non payée, j'y serai allée de bon coeur.
Je n'ai jamais 'aimer' les fêtes 'obligatoires', je préfère les soirées 'surprises' à la bonne franquette comme on dit.
Bon courage à tous et toutes.
Etoile Scintillante Etoile Scintillante Etoile Scintillante Etoile Scintillante Etoile Scintillante Etoile Scintillante
#6
Depuis le décès de papa les fêtes de Noel ne sont plus pareils, mais pour les enfants nous faisons des efforts.
Voilà 10 ans que daddy s'en est allé son abscence est un peu moins difficile à supporter mais le manque est bel et bien là
Avec mon bof malade cette année nous devons être tout de même dans l'ambiance, si c'était son dernier Noel ?
il faut que ce réveillon soit mémorable Cloche Noel À minuit mes pensées s'envolerons vers Daddy et mon doux Nicois, je me metterais à l'abris des regards pour verser quelques larmes en silence, car ma famille ne comprends pas qu'après 2 ans 1/2 je ne sois pas encore passée à autre chose... sauf mon cher bof qui se bat pour rester parmis nous, lui seul ne me juge pas !!! Bon courage à tous à l'approche des fêtes Bas Noel
#7
Comment ne pas penser à Noël et Nouvel An lorsque l'on évoque 'les fêtes'. Oh, bien sûr, les occasions sont nombreuses tout au long de l'année. Cependant Noël principalement et son accolyte, le Nouvel An représentent malgré leur aura, leur splendeur, leur scintillement, des fêtes paradoxalement synonymes de joie et de peine.
Autant ces fêtes peuvent avoir la senteur du pin, la chaleur de repas en famille et d'un feu de bois, l'excitation joyeuse des enfants, la magie de Noël, autant ces mêmes fêtes s'avèrent être matière à nostalgie, tristesse.
La plupart des personnes endeuillées y mettent du coeur en surface mais au fond, il y a cette tristesse qui les rattrape.
Ceux qui furent et ne sont plus, ce qui fut et ne sera plus jamais comme 'avant'. Ce qu'ils ont pu connaître et ne peuvent plus partager avec nous, les vivants.
Le coeur n'y est pas parce que nous sommes au début de l'hiver, parce que les jours sont au plus court, parce que nos anges même s'il est possible qu'ils veillent, nos anges ne fêtent pas Noël et que leur absence est criante et va à contre-courant de l'ambiance porteuse de la fête.
Noël est un mélange de religieux, de festif, de familial, (de commercial aussi, hélas), de chaleur nourrie de la présence des autres, les vivants: Le petit Jésus est en phase de naître: la dinde aux formes généreuses et dorées cuit tout en parfumant la maison; les enfants sont fébriles, les adultes s'en réjouissent et se retrouvent autour d'un bon verre qui réchauffera les estomacs, émoustillera les esprits ponctionné d'éclats de rire.
C'est la fête.
Mais on aura beau se le répéter et faire bonne figure, pour les personnes endeuillées, qui portent le poids du chagrin et de l'absence comme un boulet au coeur, à un moment de cette fête, leurs regards se feront vagues et un voile de tristesse, aussi indétectable que possible, passera alors dans leurs yeux. Le coeur chavirera. Il suffira d'entendre un air de Noël, même joyeux, pour que la gorge se serre et les larmes surgissent.
C'est la fête alentour, mais il y a ces moments furtifs ou non, pendant quelques secondes ou pendant quelques minutes, la personne endeuillée se détournera de l'ambiance pour FAIRE DE LA PLACE à son ange. Etoile Scintillante
Et cela ne peut qu'être triste parce que ce que son ange a connu, cette fête à la fois tant attendue et tant redoutée, ce que son ange a connu, ce sont ces rites festifs répétés année après année. Oui, mais voilà, c'est SANS EUX! Non
La personne endeuillée le sait, le ressent, le vit avec douleur.
C'est la fête et on entend encore et encore les mêmes chants de Noël, ceux qui ont bercé les oreilles de nos anges lorsqu'ils étaient parmi nous. Oui, mais voilà, ce sont toujours les mêmes chants, mais c'est SANS EUX! Non
C'est la fête, mais eux sont étendus sagement et éternellement dans leurs tombes glaciales, ou flottant dans l'air du temps, sans fleurs fraîches puisque c'est l'hiver. Et sans visite parce qu'il fait trop froid pour se rendre au cimetière ou dans les lieux-souvenirs. Peut-être y sommes-nous allés afin de les saluer parmi les arrangements de fleurs artificielles? ou les couronnes de sapin décorées de neige carbonique et de faux paquets cadeaux ou autres babioles de la saison.
C'est la fête festive qu'il faut partager selon la tradition ou non, sauf qu'il y aura toujours une place vide à remplir pour les anges. Le coeur n'y est pas OU PLUTOT : SI, LE COEUR Y EST, ... parce qu' il occupe cette place vide, celle des anges. Etoile Scintillante
Pour moi, le geste le plus symbolique et largement universel, est celui d'allumer une bougie à Noël parce que la bougie est lumière. C'est un clin d'oeil à nos anges. La bougie fond tout en éclairant cette place vide et se fond à la fois dans le décor de la fête. Tout un symbol, n'est-ce pas.
Paix à tous nos chers anges.


#8
Ma fille a été enterrée un 24 décembre...
Et pourtant je continue chaque année à faire un sapin, une crèche...
Je veux que ce jour soit un moment joyeux pour mes 3 autres enfants. Noel reste pour moi malgré tout un moment de partage et d'amour.
#9
Tu as raison,Fofo, de continuer pour tes trois autres enfants et tu as raison, Noël doit être un moment de partage et d'amour, même si notre coeur saigne.
Depuis le départ de ma Petite Etoile, j'ai fêter chaque année, Noël, pour mon autre fille et surtout pour mes petits enfants. Bien sur les premières années ont été très douloureuses, mais petit à petit, je n'ai pris de cette fête que la joie de se retrouver en famille avec les siens, de partager tous ces petits bonheurs qui nous font avancer, et pas un Noël, notre Petite Etoile a été absente, elle était là avec nous.
Je te souhaite un Noël de douceur de paix et de joie avec ta petite famille, ton Ange sera parmi vous.
Christiane Petite Fee Petite Fee Petite Fee Petite Fee Petite Fee Petite Fee Petite Fee Coeur Battant Coeur Battant Coeur Battant Coeur Battant Coeur Battant Coeur Battant Coeur Battant Coeur Battant
#10
Merci Christiane Grosse Fleur
  


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet :
1 visiteur(s)