•  Précédent
  • 1
  • ...
  • 15
  • 16
  • 17(current)
  • 18
  • 19
  • Suivant 
Le 9 ................
Sans vouloir 'offenser' qui que ce soit, avant je me disais que lorsqu'on savait qu'une personne était atteinte d'une maladie dont l'issue était fatale, même si la douleur liée au décès de cette personne était 'intense', elle était 'diminuée' par notre 'préparation psychique'.
Je ne sais pas si je me fais bien comprendre...

Depuis samedi, je me dis que, même préparé, à l'inévitable, la douleur n'en est pas diminuée pour autant. C'est certainement pire... de savoir ce qu'il va arriver.

C'est difficile pour moi de penser que, peut-être, maman ne sera plus là dans 6 mois ou 10 ans. Je me prépare au pire, pour ne pas être 'déçue' par les résultats de la biopsie.
En même temps, je n'ose y croire.

Dans la vie de tout les jours, je suis très prévoyante, trop même, alors là, je commence à envisager de faire une demande d'APA (une aide financière octroyée par le Conseil Général aux personnes en état de dépendance), souscrit - à l'insu de maman - une garantie dépendance à son nom, pense à l'achat futur d'un fauteuil, la recherche d'une maison médicalisée, au déménagement de son appartement, la vente de sa voiture... Tout cela me donne l'impression horrible de mettre maman six pieds sous terre, alors qu'elle est toujours à nos cotés.

Je ne sais pas quelle attitude adoptée. Maman perte progressivement ses sensations du coté gauche, et je ne suis pas sûre qu'elle comprenne vraiment que ça ne s'arrangera pas. Faut-il lui dire ce que l'on sait, même si ce ne sont que des hypothèses ? Faut-il attendre les résultats définitifs de la biopsie pour lui expliquer, avec le corps médical ? Faut-il la laisser vivre au jour le jour et lui expliquer les tenants et aboutissants de sa maladie au fur et à mesure que les séquelles se manifesteront ?
Autant de questions auxquelles ni moi, ni ma soeur , ni mon frère ne savons répondre...
Pouce 1 ,
Tu as raison, on ne se prépare pas à l'inévitable, le choc est seulement différent mais tout aussi pénible.
Pour ta mère, j'ai peu de réponse sauf ceci, essayer d'écouter ce qu'elle veut, elle veut savoir ou attendre encore un peu, être près d'elle, l'entourer, Quelle âge a ta mère? ceci aussi est important...ma mère avait 87 ans et lorsque je suis arrivée à son chevet je lui ai simplement dit: cela va bien aller, Jean et moi sommes là avec toi....il était déjà trop tard pour elle , alors ...Écoute ce qu'elle ne te dit pas en mots, écoute ton coeur en pensant à elle...Courage!!!!
Lise Courrier
Isabelle, pouce1, on est avec vous, de tout coeur Double Coeur Double Coeur Double Coeur Double Coeur
Lise1, maman vient d'avoir 61 ans. Nous les avons fêter samedi 3 mai (elle est née le 19 avril), entourés de toute la famille et des meilleurs amis de maman...
Là aussi, peut-être un signe : il fallait se réunir à ce moment là, quelques jours avant le 'drame', et non l'année dernière comme cela était initialement prévu.

Le problème avec maman c'est que... je ne suis pas sure qu'elle ait bien compris 'l'enjeu', si je peux m'exprimer ainsi. Ou alors, elle prend sur elle, nous fait croire qu'elle n'a pas peur de son avenir, pour nous protéger. Dans ce cas, c'est râté maman !! je suis déjà paniquée !!!

Ma soeur, Melucale, fait quelques allusions sur l'avenir mais... maman ne percute pas.
Samedi, lorsque l'on pensait à un 'vulgaire' AVC, elle a fait promettre au généraliste qu'il ne lui cachait rien. Alors, je pense que nous devons en faire autant. Mais quand ? Nous sommes trois (avec mon frère) à prendre les décisions
[blue]De la belle visite !

Marguerite Coccinelle Marguerite Coccinelle Marguerite

Marroy xxx Super [/blue]
et voilà 9 pages et ..................... des coccinelles !
je vous embrasse toutes et ...... tous..... ! Coccinelle
Pouce1,
Mélucale est ta soeur? je n'avais pas fait le lien quoique la situation se ressemblait tellement.
Fais confiance à ta mère, à sa capacité d'entendre les choses au moment où elle s'en sentira capable.....
Courage, la panique prend simplement ton énergie, essaie de l'atténuer, pas évident, je suis tellement bien placée pour le savoir, l'instant présent est important , ces moments privilégiés que tu auras avec elle.
Courage,,
Lise Courrier
Pour votre information, maman sait tout... elle ne nous disait rien pour ne pas vous inquiétez... ce qui me fait rire gentiment, si on permet cette expression ?!
Le moral est en baisse mais elle persévère, elle essaie de se servir de sa main gauche (qui n'est pas paralysée) en dépit du total manque de sensation. Bon, il ne faut pas avoir peur de patauger dans une marre d'eau dans la chambre d'hôpital mais on ne peut lui en vouloir. Et comme lui a dit l'infirmière 'tant que l'on n'essaie pas, on ne sait pas si on peut y arriver'.
En tout cas, merci aux infirmières qui sont très patientes et adorables.
Double Coeur Double Coeur Double Coeur Double Coeur Double Coeur Double Coeur pour vous et votre mère. Je me doutais bien qu'elle savait....une mère reste toujours une mère qui protège ses enfants....
Courage et douceurs dans tous les moments que tu passeras avec ta mère.
Lise Courrier
Merci beaucoup tout le monde...
  
  •  Précédent
  • 1
  • ...
  • 15
  • 16
  • 17(current)
  • 18
  • 19
  • Suivant 


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet :
2 visiteur(s)