Comment vivre sans mes deux petits amours?
#1
Bonjour à tous. Je suis la maman de deux petits anges et je vais essayer de vous raconter leur histoire.
Je souffre d'un endométriose, et avec mon conjoint nous avons eu recourt à une fiv le 31/01/2017 pour faire en sorte que je tombe enceinte après deux ans de tentatives naturelles infructueuses. Nous avons eu la grande joie d'apprendre le jour de la saint valentin que la fiv avait fonctionné mais que en plus de ça j'attendais des jumeaux. Plus tard nous avons sue que ça serai une fille et un garçon. Nous étions au comble du bonheur, tous ce qu'on avait souhaité se réalisait.
Malheureusement, après seulement 25 semaines de grossesse, le sort a décidé que nos petits amours voulaient arriver beaucoup trop tot. J'ai tout de suite été transférée à la maternité de Nancy, mais le 8 juillet 2017 Matthew et Angeline sont nés. Et comme pour nous achever, notre fille est partie le 17 et notre fils le 19 de ce même mois.
Ça m'a détruite. Ils sont partis dans nos bras, c'est le seul moment où on a pu les prendre car ils étaient en couveuse. Angeline est partie dans nos bras et Matthew dans les miens car son papa n'a pas pu arrivé à temps pour lui dire au-revoir. Tout deux on contracté une infection qui a déclenchés des saignements dans leur cerveaux .Ça a été comme si on m'arrachait mon âme, deux fois.
Au début, après un mois ou deux, je voulais absolument recommencer une fiv le plus vite possible, car je ne pouvais pas imaginer ma vie sans enfants. Mais aujourd’hui, je réalise que je ne veux pas imaginer ma vie sans eux et que les seuls enfants que je veuille, c'est eux. J'ai donc due annoncer à mon conjoint que je ne voulais plus faire de fiv et que je ne voulais pas d'autre enfants que mes deux petits amours.
Chaque jours passés sans eux est une souffrance atroce que je n'arrive pas à surmonter. Je fais bonne figure devant les gens, mais à l'interieur je suis morte avec eux. Je n'ai plus gout à rien, je n'ai plus aucune envie, je suis vide.
Cela va bientot faire un an et ma douleur est toujours aussi présence. A la place de mon âme, il y a un grand trou.

Est ce que l'un ou l'une d'entre vous avez vécu quelque chose de similaire? Avez vous réussi à vivre malgrés tout? Et si oui, comment avez vous fait? J'ai vraiment besoin d'aide!
#2
Bonjour Candyup,
je t'ai répondu en mp
  


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet :
1 visiteur(s)