LES FORMALITÉS LIÉES À LA MORT
#11
Je viens bien tardivement vous dire qu'içi en Belgique, c'est pareil, les employés des pompes funèbres ont été exceptionnels, vraiment à la hauteur que ce soit pour Caroline ou mon papa.
Pour Caroline, par contre les proches, eux n'ont pas été à la hauteur !! Moi : incapable de rien faire juste tenir sur mes jambes et encore(...) mes parents ok (maman qui avait tout payé pour elle a transmis tout pour Caroline en faisant juste changer le cerceuil afin que la petite aie un blanc); quant à son papa, le lendemain du décès, j'arrive vers 9h30 du matin au funérarium et là j'aperçois sur la petite table de la pièce attenante au salon funéraire des cartons bordés de gris et là-dessus écrit :" Les funérailles civiles"de Mademoiselle Caroline S----- y G-----, auront lieu à 15h etc.. etc... etc...
Donc sans me demander mon avis, nous étions restés ensemble de mes 13 à mes 29 ans, 16 ans et il prend cette décision avec son épouse qui n'a rien à voir finalement là dedans ! Tout en sachant mon papa très croyant ! Et voilà, ils décidaient que ma petite fille n'avait pas le droit d'aller à l'église, personne ne pourrait se receuillir RIEN quoi !!! J'ai du faire venir le prêtre avec qui elle avait fait son unique communion, étant espagnole, à 30 km de là afin que ma petite fille aie (c'est ainsi que j'ai pensé à l'époque) toutes les chances de son côté puisqu'on ne sait pas ce qu'il y a après?? Et pire encore, il m'a dit qu'ils avaient voulu ôter la croix du cerceuil afin d'y mettre une rose!! Tout cela parce qu'elle avait dit qq semaines auparavant qu'elle ne croyait plus en rien... Comme une ado dit afin de provoquer son entourage !!! Et là de nouveau, l'humanité du personnel, c'est le patron qui m'a conseillé de faire cela, ds l'intimité, en-dehors des heures d'ouverture afin de ne faire aucune vague !! Beaucoup de personnes de son côté (comme du mien d'ailleurs) ont été choquées par la réaction de son papa ! Lui dont les parents étaient si croyants ! Enfin, là n'est pas le problème mais du fait de ne même pas juger utile de me demander mon avis et me mettre ainsi devant le fait accompli dès le lendemain, dès le jour de son arrivée ds cet horrible salon !
Très très dur de voir votre enfant quitter une pièce pour aller direct, en ligne droite dans un trou ds la terre, pas un chant, pas une prière, pas une musique rien! Et puis une grue qd tout le monde est parti ! Sauf moi qui n'arrivait pas à quitter le cimetière. Même traitement qu'un chien (J'emploie cette expression depuis le début car mes animaux, c'est ainsi, ils partent de chez moi et direct ds la terre!!!), et j'ai toujours cette sensation 10 ans après...
Cela mis à part, içi, il faut payer directement lorsqu'on déclare le décès une taxe ou je ne sais quoi à la commune, taxe assez élevée et là, de nouveau c'est le patron des pompes funèbres qui paye, tout est fait afin que nous soyons épargnés durant ce dur moment ! Le plus dur à voir est le moment où l'employé de la commune appuye sur un bouton et pffftt votre enfant disparaît de la surface de la Terre, de l'existence en un seul clic sur "delete".
Quand à ses affaires, j'ai fait cela comme une automate, ses gd parents d'Espagne ainsi que sa petite tante étaient bien sûr venus et là, j'ai donné à chacun un pendant de son porte clef, ses pantalons ultra modernes à sa tante qui était aussi toute jeune et toute mince, enfin trop vite, j'ai regretté mais bon trop tard... Je ne réalisais pas très bien ce que je faisais... Par contre, j'ai mis ds une boîte son jeans, gilet, pyjama, et qq trucs qu'elle adorait ainsi que le t-shirt acheté la veille du décès et cette boîte et bien depuis 10 ans presque, je n'ai jamais trouvé le courage de l'ouvrir... Elle m'a suivie partout, ds les qq maisons et apparts où j'ai vécu ces 10 dernières années, chaque fois en dessous de moi, sous mon lit où elle est encore maintenant et finalement, je me demande si je l'ouvrirai jamais...?
Autres choses qui fut pour moi des plus pénible fut de préparer ses vêtements pour l'ensevelir...
Je l'ai mise tout en blanc , sous-vêtements, t-shirt, training, c'était toujours un bb pour moi... Mais catastrophe des catastrophes, j'ai oublié de lui mettre des chaussures, ses globes, elle est donc en chaussettes et vous savez quoi, durant au moins 4, 5 ans j'en ai fait une maladie car je devenais dingue en me disant qu'elle devait avoir froid ! Surtout que le décès étant survenu le 3 juillet, en plein été elle est très légèrement vêtue et durant des années, toujours à présent d'ailleurs, chaque hiver, je pense qu'elle est là, ds la terre, la neige, la glace et qu'elle doit avoir froid ! Cela me rend dingue...
Voilà, je me suis encore étendue longuement, j'écris toujours bcp mais j'ai tellement besoin d'exorciser tout ce que j'ai en moi que j'ai difficile de me contrôler et cela malgré toutes ces années qui passent.
Je vous remercie bcp de m'avoir lue et surtout de votre présence si chaleureuse, de votre soutien et de tout ce que vous faites pour moi
Avec toute mon amitié,
Marianne Bisou Bisou
#12
Bien que cela soit très dur ,j'aurais voulu pouvoir accomplir ces formalités.Malheureusement,nous n'étions pas mariés et je n'ai donc rien pu faire.J'étais la dépositaire des volontés de mon compagnon qu'il m'avait transmises verbalement et dont j'ai fait part aux pompes funèbres qui m'ont traitée de "rien".Seule sa famille légale,qui connaissait pourtant mon existence et notre lien, a pu décider de la crémation dont il ne voulait absolument pas puis de la dispersion des cendres dans un lieu où il n'avait aucune attache.Il voulait être inhumé avec ses parents et je m'en veux de ne pas lui avoir fait écrire.La parole ne suffit pas et j'en veux beaucoup aux pompes funèbres de ne pas m'avoir aidée .Cette culpabilité ne me quitte pas et je n'ai même pas pu assister aux funérailles .J'étais seule au moment du décès sans appui, sans conseil et éloignée.Alors ,j'ai laissé s'appliquer la loi inhumaine,trop faible pour lutter et tellement impuissante.A ce jour, je n'ai pas encore trouvé la force de me rendre dans ce lieu où sont ses cendres.Je suis peut-être un peu sortie du sujet proposé mais il fallait que je fasse part de mon ressenti 18 mois après son départ.
Courage à tous et toutes. Il y a des situations tellement insupportables qui vous anéantissent et qui vous font désespérer de la nature humaine.
Pardon si je vous choque par mes propos.
Amicalement.
Huguette Grosse Fleur
#13
Ce qui m'a fait le plus mal, c'est l'envoi complètement froid et inhumain de la CAF à qui j'avais fait parvenir un bulletin de décès de ma fille de 13 ans, qui m'a renvoyé un papier avec écrit, à partir du temps vous n'avez plus le droit aux allocations familiales. Je me suis dit après coup qu'un mot un peu plus personnalisé et humain aurait été plus judicieux. Pour les autres formalités j'étais sonnée, c'est surtout mon mari qui s'en est occupé.
ani Grosse Fleur Grosse Fleur
#14
Les formalités purement administratives sont nécessaires et il ne faut pas hésiter à se faire aider par un membre de la famille ou un ami proche pour les remplir, afin d'éviter d'éventuelles erreurs...

Aussi, il est possible de faire paraitre un avis de décès en ligne (sur http://www.dansnoscoeurs.fr/ par exemple) ou au format papier (dans la presse), afin de prévenir l'entourage élargi du lieu et de la date d'inhumation.

Quoi qu'il en soit, c'est toujours difficile. Bon courage.
  


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet :
1 visiteur(s)