•  Précédent
  • 1
  • 2(current)
  • 3
  • 4
  • 5
  • ...
  • 36
  • Suivant 
mon étoile s\'est éteinte
#11
Merci à tous. Ce forum est poignant car je m'aperçoit que nous vivons tous la même peine, le même cauchemar. Et je pense qu'à travers ce forum, je pourrai, enfin, parler de ma fille , encore et encore, sans être jugée. Dans ma famille et mon entourage, il ne faut plus en parler. Il faut 'oublier'. Mais comment peut-on oublier. J'ai déjà l'impression d'avoir perdu le son de sa voix. Certes, Steph. a un frère et une soeur mais ils ne veulent pas en parler. Chacun garde sa peine dans son coeur. Alors merci à ce forum de m'écouter.
Et moi, de mon côté, je suis de tout coeur avec vous.
Amicalement
Annick
#12
bonsoir
oui, nous vivons tous le même cauchemar ,le même manque et la même souffrance, pour ma part, j'ai l'impression de mes autres enfants remontent un peu le décès de leur frère, donc je ne veut pas les refaire souffrir en leur en parlant donc, sur ce site je me libère, car j'ai des amis mais ils ne m'en parlent pas car ils n'aiment pas me voir triste et moi j'ai besoin de parler de MICKA Petite Fee , d'ailleurs très très souvent dans la journée, je lui parle,j'espère qu'il m'écoute

Car le manque est le pire sentiment qui puisse exister

Amitiés
chantal
#13
Je ne lis qu'aujourd'hui ton message, quelle tristesse tous ces êtres jeunes partis trop tôt! Pleins de tendresses pour toi, ne culpabilise pas on ne peut pas savoir avant et heureusement (ma fille de 29 ans est décédée dans mes bras d'une rupture d'anévrisme)Il faut du temps, beaucoup de temps, pour que la douleur s'apaise.
Des ondes de tendresses.
Christiane Petite Fee Petite Fee Petite Fee Petite Fee Petite Fee Papillon Papillon Papillon Papillon Double Coeur Double Coeur Double Coeur Double Coeur
#14
Tendre pensée pour toi. Comme je le disais à Severine, on continue le chemin ensemble.
Douce journée
martine
#15

ANNICK c'est vrai, il n'y a que sur ce forum que l'on est comprise car nous vivons toutes la même douleur. J'ai quitté mon mari car je ne pouvais pas parler de mon enfant, je devais regarder devant moi, il n'a rien compris, c'était pas son fils, mais tout de même comment ne pas compatir à la douleur de la perte d' un enfant.
Nous toutes sur ce forum, nous essayons de continuer notre doute ensemble.
Tendrement et douces pensées à ton étoile. Embrasse Embrasse
#16
Tu as bien raison Anick, on se comprend toutes car nous vivons la même choses, le même affreux cauchemar duquel on voudrait tant se réveiller.....Nous sommes toutes des mamans injustement désenfantées, des MAMANGES....Et il y a quelques PAPANGES aussi.....
Ici, tu pourras nous parler encore et encore de ta princesse, jamais tu ne seras jugée. Tu sauras simplement que nous sommes là, que nous t'écoutons et que nous sommes présentes si tu as besoin de parler. Que ça fait du bien de parler de nos enfants. ça fait du bien d'être, malheureusement, 'comme les autres'....
Je pense bien fort à toi Anick et à ta fille qui veille sur toi, sa maman chérie.....
De gros bisous

Emilie, mamange de Nolann 6 ans 1/2
#17
Quel drame, j'en suis d'autant pus touchée que je travaille dans une Unité d'Hospitalisation en Cardiologie et que des patients victimes de mort subite j'en ai, mais de moyenne d'âge... 90 ans ! Pas si jeune et lorsque c'est le cas j'en suis toujours profondément ébranlée.

Les mots de réconfort apparaissent bien dérisoires dans de telles circonstances alors, puissiez-vous recevoir ma tendresse et votre grande fille, toutes mes plus lumineuses pensées. Bisou Coeur
#18
Merci à tous de votre soutien, c'est tellement important de voir tous ces messages.
Aujourd'hui, comme hier, je vais allée te voir. Je te parlerai. Je pleurerai. Comme tous les jours.
POURQUOI?
Toi qui étais si sérieuse. Tu n'as jamais fumé, jamais bu : un verre de cidre et tu étais pompette. Tu avais une hygiène de vie irréprochable, trop irréprochable. Tu avais choisi un métier dur : infirmière, pour être là pour aider les gens. Mais tu vivais à 500 à l'heure, tu ne prenais jamais le temps pour toi.
Tu nous à fait vivre un mariage merveilleux . TON MARIAGE. Plein d'amour. Mais tu n'as pu aller qu'aux noces de coton. Toi qui voulait un baby, tu n'as pas eu le temps de le faire. Tu nous laisses, ton mari, ton frère, ta soeur et moi dans un néant total.
Tu disais, Mouch', j'ai mal dans mon coeur. ça me lance. Tu as allée voir un cardiologue (mais il a fallu se battre pour que tu y ailles car tu n'avais jamais le temps pour toi). Il n'a rien trouvé de spécial mis à part que tu avais un taux de potassium très bas. Tu avais des prises de sang chaque semaine, pour le vérifier mais y allais-tu toutes les semaines ?
Tu venais souvent manger le midi car ton mari travaillait et que tu aimais passer du temps avec moi. On discutait de tout et de rien . Tu craquais car la dernière année d'infirmière est dure et je te remontais le moral. Tu repartais en meilleure forme.
Comme tu étais fatiguée, très fatiguée, tu me donnais ton repassage. Une maigre chose pour alléger ta fatigue.
Ton mari ne savait rien de cet état de fatigue, lui qui venait de se faire opérer une fois de plus (au moins la 20ème). Alors, c'est à la maison que tu te refaisais une carapace.
En partant, je te disais toujours : prends soin de toi mon Bichon et toi tu répondais : t'inquiète pas Ma Mouch', dès que j'aurai mon diplome, je m'occuperai de moi.
Hélas, dans la nuit du 23 au 24 septembre 2009, après une soirée avec vos copains, une ultime lessive, tu es partie te coucher......... et tu ne t'es plus réveillée.
Quand je pense à ton mari, lorsqu'il a du s'en apercevoir, j'en tremble. Il m'a appelé en me disant que le SAMU te faisait le massage cardiaque. Je suis partie à 100 à l'heure mais lorsque je suis arrivée vers chez toi, j'ai vu les pompiers et le SAMU. Lorsque j'ai voulu rentrer chez toi, les 4 médecins du SAMU se sont regardés et j'ai compris. J'ai hurlé . Mais c'était bien trop tard. Tu n'étais plus avec nous. Et le Cauchemar commence et il n'est pas prêt de s'arrêter. Même maintenant, lorsque j'entends la chanson de Coeur de Pirate, j'en tombe dans les pommes. Et ce sont les pompiers qui viennent me ramasser à la petite cuillère. Je n'accepte toujours pas de croire que tu n'es plus là. L'autopsie pratiquée sur toi (quelle horreur de te savoir entre leurs mains) n'a rien révélèe : décès ni violent, ni suspect du à un trouble métabolique. Je savais très bien que tu ne t'étais pas suicidée. Tu aimais trop la vie, ton mari, ton frère et ta soeur, et Ta Mouch'.
Tes photos sont de partout à la maison. J'en ai plein ma chambre. Le soir, je te fais des bisous : ma dernière pensée et pour toi et la première le matin aussi. Je ne dors plus dans le noir. Il me faut des bougies (heureusement, j'en ai trouvé à led). JE T'AIME, Mon BICHON. Coeur Battant Coeur Battant Coeur Battant
#19
excuses moi, je ne trouve pas de mots de mots pour te soulager, j'ai perdu mon fils voilà 8 mois aujourd'hui et je crois que c'est le jour le plus difficle que j'ai connu
je t'embrasse et je pense très fort à toi
chantal
#20
Je voudrais tant avoir le pouvoir de panser vos c½urs... Voir une Maman pleurer c'est pire que tout pour les enfants qui restent, j'en ai fais l'amère expérience.

Alors juste vous dire que je pense à vous, que je pense à vos Etoiles Filantes.

Je vous envoie toute ma tendresse et une brise chaude et douce pour vous envelopper.

Pour rencontrer l'espérance,
Il faut aller au bout du désespoir,
Quand on va au bout de la nuit,
On rencontre une autre aurore.
Invisibles, nos anges ne sont pas des absents,
Anges du foyer, ils sont toujours présents.
  
  •  Précédent
  • 1
  • 2(current)
  • 3
  • 4
  • 5
  • ...
  • 36
  • Suivant 


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet :
1 visiteur(s)