LES OBJETS DU DÉFUNT
#21
Bonjour Isabelle, bonjour Mécalacool,
En réponse à vos observations, je souhaite préciser que les objets de mes anges ne sont pas des 'fétiches' et bien que je possède beaucoup de choses leur appartenant, ils font tout naturellement partie de ma vie désormais.

Ne pas les avoir autour de moi n'aurait rien mais alors RIEN changé au fait que mon coeur est habité par l'amour que je porte à ceux que j'aimais...

Simplement, ils sont là ces objets. J'ai de la place dans ma maison et tout naturellement, je les ai incorporé dans mon quotidien sans que cela devienne pour autant 'un musée'.

Les années passant, j'arrive de temps à autre à me séparer de quelques objets, avec discernement et conviction et je pense que cela correspond au fait qu'il nous faut avancer, quitte à ce que cela soit très lent et très progressif.
L'important est d'être prêt pour cela, de le faire à son propre rythme en accord avec le lâcher prise et un certain apaisement eu égard aux deuils vécus.
Comme le mentionne 'Printemps'... 'il faut être prêt pour s'en départir...' tout en sachant que l'amour, lui, demeure parfaitement intact.
[Image: imagescauo4zt5.jpg]
Douces pensées pour tous nos anges.
#22
je suis d'accord avec mecalacool mais je pense que ce sont vraiment des démarches personnelles et chacun avançe comme il le sent.
pour ma part , 15 jours après le décès de bernard , j'ai pris mon courage à deux mains et ai mis tous ses vetements dans un sac pour Emmaus ; je ne pouvais plus ouvrir cette armoire c'était trop difficile !!! je n'ai gardé que quelques 'polaires' qu'il affectionnait particulièrement et que je mets quelquefois pour les soirées d'hiver.
j'ai partage ses quelques bijoux à mes 2 filles , chaîne et gourmette et j'ai gardé sa montre.
de plus comme il lisait beaucoup , il avait beaucoup de livres , de très beaux livres que j'ai gardés mais j'en ai beaucoup donné aussi

moi non plus je n'ai pas d'objets fétiches, simplement quelques photos, et films que je peux regarder aujourd'hui sans pleurer, et en me rappelant de lui, mais rien dans la maison car je ne suis pas très matérialiste non plus
le plus important pour moi c'est ce que j'ai dans mon coeur.
christiane
#23
A 70 ans, j'ai évidemment un passé, parfois lontain, de deuils douloureux mais très différents l'un de l'autre: mes grands-parents, mes parents, un de mes frères et puis, il y a bientôt 9 ans, celui de mon fils Loïc.
Tous les objets-souvenirs qui me sont précieux ne raconteront rien à mon fils aîné et à ses enfants. Une de vous parle des cuillers en bois: j'ai dans la cuisine les cuillers en bois de trois générations et quand j'en prends une, j'ai un flash clin d'oeil pour ma grand-mère ou même mon arrière-grand-mère qui s'en sont servies et je rajeunis, je redeviens un peu 'la petite', c'est agréable à 70 ans et en plus, on ne se sent jamais seul au milieu de toutes ces choses qui parlent.

Pour Loïc, c'est très différent, les objets de lui que j'ai conservés ne font pas partie de mon quotidien, ils restent mon jardin secret. Peut-être parce que j'ai peu à peu apprivoisé cette nouvelle vie avec lui si présent quand même et puis que j'arrive moi aussi au bout du chemin où les bagages sont inutiles, où il faut couper les racines et laisser les cuillers en bois. Ce n'est pas triste, au contraire, c'est plutôt paisible.
#24
Pr ma part je n ai pas pu me séparer des vêtements ni objets de papa c est ds un carton d autres encore ds la penderie.. Double Coeur Papillon
#25
Je n'ai toujours pas bougé la chambre de mon fils, voilà plus de 5 mois que mon petit coeur s'est envolé. J'en suis incapable. Je me sens bien dans sa chambre, il y a tellement de souvenirs..... Tous les jouets, tous les doudous, toutes les voitures, tous les trucs 'roi lion' et 'buzz l'éclair'..... Tout d'une chambre d'un ptit bonhomme de 6 ans 1/2.....
#26
Ne sois pas trop sévère avec toi Émilie... laisse toi un peu de temps...
pour l'instant garde tout ce qui te rapproche de ton Nono d amour Double Coeur
#27
Je n'arrive toujours pas à jeter le maquillage de Jade. Chaque jour, j'ouvre sa boîte ( une ferme lol), je prend certains objets, je sens son parfum. Je ne peux me résoudre à jeter les produits qui sont rendus inutilisables. C'est peut-être psychologique, mais c'est comme je ferais disparaître le peu qui me reste d'elle. Je ne veux pas qu'il ne reste rien de son passage sur terre... j'aurais l'impression de la perdre à nouveau. Pourtant ce ne sont que des objets... mais ils sont si précieux pour l'instant. Merci
#28
Mon père étant décédé de maladie, il avait beaucoup de produits pharmaceutiques à la maison.
Une semaine après son décès, on a tout ramené à la pharmacie qui a eu la gentillesse de tout reprendre. Pour les vêtements, on a encore tout à vider.
Jean-Victor
#29
J'ai jeté tous les meubles de sa chambre je ne pouvais plus voir cette piéce ou j'avais gardé le corps de mon fils pendant 5 jours ( je n'ai pas pu le laisser a la morgue ça me déchirait le coeur ) mais j'ai gardé ses vétements , ses chaussures , ses affaires d'école ( c'était un enfant ) , ses coupes de foot enfin toutes les choses qui lui appartenait .Cela fera 7 ans le 19 Aôut 2012 , mais je ne peut pas me décider a m'en débarasser . Je pense que nous sommes tous différents . Une grande pensée a tous nos disparus . Bougie Bougie Bougie
#30
Mon petit frere de 29 ans s'est suicidé le 13 aout dernier.
Dans sa garde robe il y avait une veste d'un oncle suicidé à 26 ans, cette veste était très précieuse pour lui.
Mon petit frere de 20 ans souhaite garder toute les vestes de notre frère décédé, car il en avait de belle et de grande marque.
Est une bonne idée?
Que recherche t'on en portant les vetements d'un défunt. Pleure Bleu
  


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet :
1 visiteur(s)