LE PREMIER ANNIVERSAIRE DE DÉCÈS
#1
Une année a passé, avec ses tourments, ses larmes et ses moments de désespoirs. Certains n'auraient jamais cru avoir la force de se rendre si loin. Et pourtant... voici venu le premier anniversaire de décès. Un anniversaire qu'on aurait souhaité ne jamais avoir à vivre. Néanmoins, dans le processus de deuil, ce jour en est un d'importance et, pour plusieurs, il a quelque chose de « sacré ». Alors comment l'avez-vous souligné ? Étiez-vous soutenu par vos proches ? Auriez-vous aimé que ça se passe autrement ?
#2
Personellement mes anges reposants loin de chez moi,
Alain à Nice et mon père à 200 km. Il m'a été impossible de me receuillir au cimetière pour leurs 1 er anniversaire de décès.
Cela ne m'a pas empêcher de penser à eux, d allumer des bougies.
Et vivre cette journée intense en émotion seule car les gens oublient tellement vite.
Le 10 ème anniversaire du décès de papa approche et une fois encore je n'irai pas au cimetière,
mais cela ne m'empêchera pas mes pensées et mon coeur d'être avec lui en cette journée Bougie
#3
J'ai besoin de souligner ces dates...comme pour que mes étoiles soient encore un peu avec nous.
Pour papa, nous avions fait paraitre un avis dan le journal et ce sont encore les amis de papa qui nous ont 'conviés' au cimetière pour poser des fleurs et écouter sa musique.
Qq temps plus tard ils nous ont mené vers le siège social de leur association où une surprise nous attendait : le portrait de papa qui est posé dans une salle qui porte son nom.

¨Pour maman, je voulais aussi faire paraitre un avis... ma soeur et mon mari m'ont fait comprendre que 'ça ne servirait à rien sinon que dépenser des sous'. Je me suis ralliée à leur cause, à contre coeur au départ. Mais la journée passant, j'ai 'vu' qui étaient les amies de maman... les vraies... et les miennes.
Je suis allée porter un joli coeur de fleurs à maman avec ma fille. Et j'ai allumé la bougie à la maison comme pour tous les jours importants pour moi. Elle a brulé auj en ce jour de rentrée scolaire....

Je n'envisage pas de passer une date comme celle ci sans aller me recueillir sur la personne décédée, j'en ai besoin..

Isabelle Etoile Scintillante Papillon
#4
Pour Yves, je l'ai souligné en lui écrivant une lettre et en allant le visiter au cimetière. Pour mon père, il avait laissé des sous à ma soeur afin que l'on se réunisse, en famille, qu'on mange et qu'on s'amuse. Ce qu'on a fait. On a pensé à lui, on a pleuré et on a ri aussi car il avait le sens de l'humour et on se souvenait de lui de cette façon. Il disait toujours après des funérailles: «La vie continue», nous avons donc perpétué son souvenir comme il l'aurait souhaité. Pour ma mère, nous avons aussi fait une réunion de famille, puis, nous nous sommes rendus, à pied, au cimetière.Elle disait qu'un an était une étape importante, car, on avait fait le tour des fêtes et de tous les évènements. Ce qui ne veut pas dire nécessairement que le deuil est terminé mais, si on a réussi à traverser une année, on peut entamer l'autre. Pour d'autres premiers anniversaires de deuil, ils n'ont pas été aussi marqués car chaque deuil se vit différemment et chaque jour est important quand on est endeuillé. Mais j'aime bien les rituels et je crois que souligner d'une façon ou d'une autre le premier (ou les suivants) anniversaire de décès nous aide à garder vivant le souvenir de nos chers disparus et nous aide à continuer notre vie sans eux. Etoile Scintillante Bougie
#5
En ce qui nous concerne, l'anniversaire de la mort de Jonathan a été terriblement difficile. Pas de réaction de la part de la famille et des amis. (mis à part la Gentiane, encore merci à vous Maryse et Michel)
Ma façon à moi de souligner cette date cruelle, a été de faire une page sur son blog. Marquer le cooup et lui dire que rien n'avait évolué en un an.
Nous sommes toujours des pestiférés (et oui la plupart des gens doivent penser que le deuil est contagieux) et les démarches avec le notaire et le procès n'ont toujours pas eus lieu.
Un an pour moi c'est que de la douleur, car j'ai réalisé que un an avait déjà passé, et que rien vraiment rien n'avait évolué...
Terrible constat, je verrais bien pour le second anniversaire noir....
Milles douces pensées pour nos anges....
Amicalement
Michel Etoile Scintillante
#6
le 1er anniversaire du décès de mes Mamies, j'ai allumé une petite flamme. jours particuliers...mais passés seule, peut-être pour ne pas gênée et faire part de mon chagrin je pense... ces dates-là on ne les partage pas chez nous, on pense souvent à eux au quotidien, on essaye de parler d'eux mais c'est vrai que ces dates sont comme toutes les autres. pour moi ça n'est pas plus difficile ces dates-là que de supporter leurs absences tous les jours...et c'est vrai que cette année, pour le 1er anniversaire du décès de mon papi, j'ai beaucoup pensé à lui et à mes autres anges, c'est tout... peut-être parce que maintenant ma vision par rapport à leur mort à changé, je sais que leur âme m'est proche...
mais j'apprécie quand mes amies de la Gentiane m'adresse leurs pensées en ces dates..
voilà, mes pensées vous accompagnent Aureole Aureole
#7
1er anniversaire : très dur pour moi..
j'ai porté des fleurs sur sa tombe, j'ai reçu quelques SMS et des pensées de mes amis et famille mais certains sont restés silencieux de peur d'en rajouter encore ....
pour moi rien de particulier pour cet anniversaire ; c'est toujours très dur , une année a passé avec plus de moments tristes, durs que de bons...
mais c'est la vie elle doit continuer avec une ou deux années de plus rien n'y changera...
#8
Tout le monde n'y pense pas forcément, mais on m'a dit que pour le premier anniversaire du décès d'une personne, le fait de donner un coup de fil à la personne endeuillée est une merveilleuse attention.
Dans bien des cas, la personne endeuillée ressent une immense solitude en cette date anniversaire d'autant plus si elle a l'impression au cours des mois qui défilent que les autres lui font comprendre (même si c'est gentiment exprimé) qu'elle doit se ressaisir.
Ce petit coup de fil ou ce petit mot pour dire qu'on pense à elle en cette occasion apporte du baume au coeur. Coeur Oui Coeur
#9

Un an après, c'est la date retenue pour déplacer son corps -d'une case dans un caveau- les pompes funèbres ne souhaitaient pas que j'assiste au transfert mais j'ai insisté, pour moi c'était important, je voulais accompagner mon Amour jusqu'au bout et là j'ai pu pleurer tout ce que j'avais retenu à la fois à l'annonce de son décès, aux obsèques et au long de l'année. -il fallait tenir, il fallait tenir...là, Il n'y avait que lui est moi dans ce douloureux chemin -ce fut étrange, j'accompagnais son cercueil et pourtant j'avais l'impression qu'il était à mes côtés et me tenait très fort comme à son habitude par les épaules et posait ses lèvres sur mes cheveux..comme pour me dire ensemble nous serons toujours plus fort. le dimanche qui a suivi j'ai réuni la famille pour une messe et le repas, personne ne l'a évoqué cela nous a choquées mes filles et moi. Nous avons donc décidé que c'était la dernière fois, qu'ensuite nous nous recueillerons seules. Grosse Fleur Grosse Fleur
#10
[blue]prepier anniversaire de son depart tres dure a passe je au pleint de apele de sms je suis alle sur sa tombe 2 ou 3 fois je le recouvert de fleurs[/blue]
  


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet :
1 visiteur(s)